Vie de l'entreprise

Avec qui s’associer pour lancer sa SAS ?

Bien choisir la personne avec qui on va lancer son idée de business est quelque chose de très important. C’est votre relation sur le long terme qui garantira la viabilité et la longévité de votre projet. Il faut trouver quelqu’un qui puisse apporter dans un premier temps son savoir-faire. Mais il faut que cette plus-value soit concrète au quotidien. Combien d’associés ont déjà dit qu’ils apportaient leur carnet d’adresse et au bout du compte leurs relations n’étaient que du vent ? Savoir bien s’entourer constitue la pierre angulaire de la réussite de votre SAS. Ne pas se tromper de partenaire. Surtout pas.

Comment faire d’une association de compétences un succès tangible ?

Encore une fois il n’y aura pas de profil idéal. Entre qualités et défauts de la personne avec qui l’on s’associe il faut savamment peser le pour et le contre. Et surtout mettre la dimension affective de côté. Car là on parle de business. Et il faudra tôt ou tard parler de l’aspect financier. Ne pariez pas sur le fait que cela soit un succès de vous associer avec Kevin votre meilleur pote. Car autant vous vous marrez bien avec lui aux soirées, autant dans le boulot il se révélera un vrai Tire au flanc qui en plus vous expliquera comment procéder. Idem pour votre femme ou votre mari, méfiez vous : ce n’est pas parce que c’est l’amour fou que dans le travail l’association va fonctionner. Avoir sur le dos votre moitié 24h/ sur 24 peut s’avérer désastreux sur le long terme. De nombreux cas de divorces ont eu lieu à cause de cela. Notamment pour l’aspect juridique, comptables les hauts et les bas que peut connaître une société. Mieux vaut choisir une personne fiable, intelligente et capable d’apporter des compétences concrètes dans le boulot de tous les jours, au delà de ses apports en capitaux. En tant qu’associé il aura également son mot à dire sur le futur de la société et la façon dont elle sera pilotée. Par exemple si vous avez le profil du commercial qui fonce, optez pour un associé au profil plus réfléchi plus financier capable de prendre du recul. L’idéal reste de d’additionner les forces.

Un associé qui privilégie la société à son propre intérêt

Pour que la mayonnaise prenne dans une association, il faut de temps en temps faire des compromis car la vie d’une société n’est pas un long fleuve tranquille. L’associé de la SAS doit être un pilier en cas de pépins et proposer au delà de son travail un aspect rassurant qui permette de voir le futur de l’entreprise à long terme.

De l’importance de la rédaction des statuts

Il faudra donc être clair d’entrée de jeu sur les objectifs personnels de chacun des associés. la rédaction des statuts de la la SAS est très libre, notamment sur le partage des tâches, des missions, du temps de travail alloué. Les statuts peuvent être agrémentés de pactes d’associés lorsque des enjeux financiers important rentrent en compte notamment en cas de levées de fond. Être transparent au départ de l’aventure évitera bien des déconvenues lors de potentiels futurs conflits.

L’alchimie entre deux associés fonctionne un peu comme celle d’ un couple, elle sera plus efficiente si les deux regardent ensemble dans la même direction vers un objectif commun. Réfléchissez-y à deux fois avant de vous associer avec quelqu’un de sympa, il faut aussi que derrière la capacité à bosser ensemble fonctionne. Et ce n’est pas toujours couru d’avance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s