Vie de l'entreprise

Création d’entreprise ou reprise d’entreprise ?

Vous souhaitez prendre votre envol, d’accord ! Mais de quelle façon ?

Êtes-vous un créateur d’entreprise ou un repreneur ?

Quelles sont les avantages et les risques inhérents à ces deux formes d’entreprenariat ?

Quelques mots sur la création d’entreprise

La création et la reprise d’une entreprise, reposent l’une et l’autre, sur l’idée de projet.

On associe souvent la création d’une entreprise à la notion d’innovation, de nouveau concept or ce n’est pas forcément le cas.

Il est possible de créer sa société soit :

  • autour d’une innovation
  • autour d’un concept déjà existant mais auquel on apporte des innovations, des améliorations, une autre manière de faire.

Lors d’une création d’entreprise et à l’issue d’une étude de marché, d’une analyse financière, juridique et sociale de la future entité, l’entrepreneur va transformer son idée en projet.

Les créateurs d’entreprise choisissent ainsi d’évoluer soit dans l’océan bleu soit dans l’océan rouge.

Plaît-il ?

L’océan bleu et l’océan rouge sont deux stratégies d’entreprise différentes. L’une se fonde sur l’innovation avec la création d’un nouveau marché (absence de concurrents), l’autre intervient sur un marché hautement concurrentiel avec pour objectif, l’acquisition de nouvelles parts de marchés.

Le créateur d’entreprise bénéficie d’une grande liberté d’action puisque rien n’existe encore.

Il peut donc choisir le produit ou service qu’il souhaite commercialiser, la structure juridique de son entité, l’équipe qui va travailler pour lui, les outils qui seront utilisés etc.

En revanche, sa principale difficulté sera le financement, les banques et les Business Angels étant frileux à l’idée d’investir « sur une idée ».

Par ailleurs, en règle générale, avant même de lancer son entreprise, il va falloir que notre jeune entrepreneur dépense de l’argent dans :

– la réalisation d’une étude de marché

– l’analyse financière par un expert-comptable

– la rédaction de documents juridiques, commerciaux etc par un avocat

– l’immobilisation de fonds sur un compte pour rassurer sur la pérennité de l’activité, au moins, pour une période donnée

– etc.

Enfin, il est important de savoir que lors de la création d’une société, il est courant d’attendre plusieurs mois avant de pouvoir se rémunérer.

Quelques mots sur la reprise d’entreprise

Nous aurions donc tendance à penser que la reprise d’entreprise est plus simple que la création d’entreprise parce que :

– elle est un processus économique plus rapide que la création (moins de formalités à effectuer)

– elle ne nécessite pas de trouver une idée, juste d’adapter un projet déjà existant

– la structure existe déjà ce qui assure au repreneur d’avoir, dès le début, un outil de travail opérationnel, une équipe compétente, une clientèle, un chiffre d’affaires, un revenu etc.

– enfin, le financement est plus facile que pour une création

Pourtant, s’arrêter à ces aspects serait une grave erreur !

En effet, lors d’une reprise d’entreprise, le repreneur va également devoir adapter ses idées en projet.

A moins de récupérer une entreprise axée sur l’innovation et n’ayant pas encore de concurrents, ce qui est rare, le repreneur évolue souvent dans un contexte d’océan rouge avec des nombreux concurrents et où il va falloir faire preuve de génie afin d’apporter de nouvelles idées à la structure en tenant compte du marché.

La plus grande difficulté sera d’inscrire ce projet dans une structure existante.

Par exemple, si la reprise d’une entreprise permet d’avoir immédiatement une équipe compétente grâce à la continuité des contrats de travail, cela implique également de faire adhérer les salariés au nouveau fonctionnement de l’entreprise. Le repreneur va devoir faire en sorte que les salariés s’adaptent au changement, ce qui est loin d’être facile et prend du temps.

Concernant le financement, il faut mettre en exergue que si les banques et les investisseurs sont plus enclins à soutenir les repreneurs que les créateurs, les fonds nécessaires à la reprise d’une entreprise sont plus importants que pour une création.

En conclusion :

La reprise d’entreprise est plus complexe que la création. Le repreneur doit être immédiatement en mesure de continuer l’activité alors que le créateur bénéficiera de plus de temps pour mettre le pied à l’étrier. En revanche, la reprise d’entreprise garantie au repreneur un certain niveau de vie dès le début alors que l’entrepreneur qui crée sa société prend le risque d’être dans une situation précaire le temps que son activité démarre.

Et vous vous êtes plutôt création ou reprise d’entreprise ? —> testez-vous : http://www.reseau-entreprendre.org/fr/test-bpi/creation-ou-reprise-entreprise-etes-vous-pret

Puis n’oublier pas avant de créer votre société de publier votre annonce légale en ligne :

nouveau bouton.png

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s